samedi 12 décembre 2015

Le Tantra Rouge, c'est quoi ?




Comme vous le savez à présent, le Tantra (ou tantrisme) consiste en une authentique voie de développement personnel et psychique, bref spirituel (de spiritus : esprit, donc conscience), et n'est donc pas qu'une question de massage ou de sexe, même si l'un et l'autre peuvent en faire partie.

Afin de vous aider à distinguer le Tantra Yoga de ce new-age ambiant qui en prend abusivement le nom (car au final, s'en éloignant allègrement), j'ai choisi pour le site et le blog une formulation bien précise, qui ne vous est dorénavant plus inconnu : Kama Tantra (Yoga) . Le Tantra étant une voie d'éveil et de développement à part entière, et sachant que Kama signifie littéralement "désir", on pourrait donc traduire Kama Tantra par "la voie du désir". Bien que la notion de désir ne s'applique pas qu'à la recherche du plaisir charnel, loin s'en faut, Kama est évidement omniprésent dans le massage tantrique, qui s'il intègre en effet la stimulation des organes sexuels ("linga" pour les hommes, "yoni" pour les femmes), c'est dans l'unique objectif spirituel d'éveiller progressivement notre potentiel sensuel et énergie sexuelle, que d'aucuns nommeront Kundalini (sans pour autant vraiment savoir de ce dont il s'agit...).  Il n'est jamais inutile de le répéter!

Notre potentiel sensuel... mais qu'est ce que la sensualité ? Pour beaucoup, elle ne concerne que le toucher, le charnel, voire les échanges sexuels. Pourtant, elle est bien plus que cela, englobant nos cinq sens et tout ce qui en découle, mais également et surtout leurs pendants psychiques et subtils.

Les massages tendent donc à éveiller tous les aspects de notre sensualité, sachant que la stimulation du désir (et du plaisir) est à la fois un puissant moteur et véhicule permettant d'accroître progressivement notre énergie personnelle, expérimenter les états modifiés de conscience et connaître une félicité certaine, au niveau charnel, émotionnel, mental et spirituel.

Ceci est encore plus vrai pour ce que l'on appelle Tantra Rouge (en réalité, le Tantra Yoga n'a pas de couleur, je fais ici un "abus de langage" pour aider à la compréhension du lecteur), c'est-à-dire la sexualité sacrée et initiatique. Cet aspect particulier du (Kama) Tantra fait partie de la fameuse "Voie de la Main Gauche", regroupant la somme des pratiques à caractère symbolique, psychique et rituélique, où l'usage de la sexualité, entre autres "tabous" et sources de puissance, sont utilisés comme ferment majeur à la félicité. Par opposition, la Voie de la Main Droite est celle ou l'ascétisme où la morale vertueuse sont de mise (ceci-étant, cette dichotomie n'est qu'apparente, j'en parle plus en détail ici).

Vous l'aurez compris, la pratique du Tantra dit Rouge, autrement dit de la sexualité sacrée (ou énergétique sexuelle) n'a rien à voir avec une partie de jambes en l'air. ni même avec un rapport sexuel à orientation romantique. Et non, ici, on ne cherche pas à satisfaire un quelconque assouvissement sexuel ou affectif sous couvert de spiritualité (bref, le déni dans toute sa splendeur), ni même équilibrer ou se réconcilier avec sa sexualité comme tend à le prétendre ce new-age "tantrique" tellement à la mode, ce qui relève en réalité plus du slow-sex, éventuellement du Kama Sutra.

Si on peut dire que le véritable massage tantrique peut être approché dans une recherche de découverte de soi, de sa sensualité et sexualité, afin de retrouver un rapport plus sain à soi-même et à l'autre (parce que sa réelle vocation est l'éveil énergétique, l'incorporation de la puissance Shakti et la stimulation de la Kundalini), ce n'est absolument pas le cas du Tantra "Rouge". En effet, l'énergétique sexuelle et les pratiques afférentes ne sont destinées qu'aux initiés ayant préalablement et suffisamment développé la maîtrise de leur psychisme (sentiments, émotions, pulsions) pour ne plus en être le jouet.

Le Tantra "Rouge" n'est donc pas à confondre avec le slow-sex, comme le font allègrement tout ceux qui se permettent de parler de tantrisme tout en ignorant ce qu'il est véritablement, et l'un comme l'autre sortent évidemment complètement du cadre du massage tantrique.

Terminons par quelques mots sur l'énergie sexuelle :

Grâce aux progrès de la science, plus personne ne peut ignorer que nous sommes constitués d'énergie. La désagréable et soudaine décharge électrique qui peut être ressentie lorsque l'on saisit à pleine main la poignée en métal d'une porte est là pour nous le rappeler...

Nous pouvons agir sur notre énergie, comme le savent bien les pratiquants des arts-martiaux et du yoga. Par la respiration, mais également en apprenant à réguler nos pulsions, nos émotions et notre mental. Une régulation qui permet à son tour de stimuler bien-être , épanouissement de l'être et santé à tous les niveaux, ainsi que le développement de nos capacités psychiques.

Cette énergie-là, on la qualifie de "vitale". Ou de "sexuelle", car oui, c'est la même : énergie de (ré)générescence, la plus puissante et accessible (ce qui ne signifie pas pour autant facile à utiliser, loin s'en faut!) à tout un chacun...

Texte sous copyright - Tous droits réservés - 2015 - Liyane Bliksem

*******

Aimeriez-vous enfin goûter au véritable massage tantrique, et en finir avec son faux frère érotique qui en usurpe le nom? Voudriez-vous accéder à l'enseignement du Tantra Yoga, antique et authentique, loin du new-age ambiant? Alors n'hésitez plus :

www.kamatantrayoga.com