lundi 13 juin 2016

Et si on apprenait le massage tantrique ?

 


C'est probablement l'une des questions que l'on me pose le plus souvent, sous différentes variantes : "comment apprendre le massage tantrique ? Où ? L'enseignez-vous ?"

Si n'importe qui peut recevoir un massage tantrique, n'importe qui ne peut pas l'apprendre "au pied levé". Je m'explique :


Il est important de comprendre que le massage tantrique n'est pas une technique de massage parmi tant d'autres (mais que beaucoup de techniques type "relaxant" peuvent s'y adapter sans problème), et que l'on ne peut donc pas l'apprendre de manière académique, à l'aide d'un syllabus, de livres ou de vidéos, ni en quelques cours ou stages.


Pourquoi ? Parce que le massage tantrique requiert avant tout un état d'esprit particulier, et que si on ne l'a a pas, aucune technique de massage ne pourra le compenser. Et contrairement auxdites techniques que tout le monde peut apprendre avec un peu d'assiduité et d'entraînement, l'état d'esprit ad hoc ne s'acquiert pas aussi facilement. Parce que non, il ne s'agit pas d'y arriver avec certaines personnes et pas avec d'autre ("avec elle/lui, pas moyen, trop moche/vieux/antipathique/etc"), pas plus que de se mettre en "pause" le temps du massage et revenir à la normale une fois terminé. C'est comme la méditation : si pendant celle-ci, on se sent bien, mais qu'après, on se sent à nouveau mal, c'est qu'on est à côté de la plaque ! Un tel état d'esprit ne peut pas être épisodique, il doit devenir permanent, devenir une seconde nature, ou plus exactement, la première nature.  Mais rassurez-vous, tout s'apprend. Pourvu que l'on s'en donne la peine...

Quasi tous les patients ayant déjà reçu un massage tantrique axé développement personnel et non pas érotisme (ce qui serait du coup du massage érotique, et non tantrique), et satisfaits de leurs expériences ultérieures, me disent la même chose une fois passé entre mes mains : "je n'ai jamais rien ressenti de tel !". Et j'ai envie de leur répondre que là chose s'explique aisément : combien de fois ont ils été massé par un ou une tantrika VERITABLE ? Autrement dit, une personne ayant, par un travail long et laborieux, développé une réelle maîtrise de son psychisme, c'est-à-dire qui n'est plus assujetti à ses sentiments (mental), ses émotions et ses pulsions, et dont, quelque soit son chaos intérieur du moment (parce que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, et ce pour personne, maître ou pas), ni le moral ni l'humeur, et donc ni l'énergétique, ne s'en trouvent perturbés ?


Mais quel est donc cet état d'esprit à développer pour parvenir à donner un VRAI massage tantrique ? Simple : l'amour. Oui, l'amour, ou devrais-je l'écrire avec avec une majuscule, car il ne s'agit pas du sentiment amoureux (ni un quelconque autre sentiment d'ailleurs), ni de l'attirance sexuelle, mais bien de l'Amour universel, inconditionnel et intemporel, qui transcende le genre, la forme et le règne, les croyances, les goûts personnels et les capricieuses envies, les attentes, les attachements et les émotions.


Vous voulez savoir si vous seriez à même de prodiguer un massage tantrique ? Posez-vous la question suivante, mais soyez honnête avec vous-même (sachant que si vous ne l'êtes pas, vos patients s'en rendront de toute manière vite compte) : si la personne la plus laide au monde passait votre porte, seriez-vous capable de la masser sans dégoût, sans arrière-pensées, mais avec un profond amour, aussi intense et vrai que celui que vous donnez à votre enfant ou votre conjoint* ? Et si cette personne était le plus grand criminel que la terre ait porté, qui a fait subir les plus horribles sévices à ceux que vous chérissez, seriez-vous capable de lui donner ce même amour**, sans haine, sans désir de vengeance, alors qu'elle vient à vous en quête de rédemption*** ? Si vous en doutez, et ce même une seconde, c'est que vous avez encore du chemin à faire avant de vous lancer dans le massage tantrique.

On ne vient pas au massage tantrique parce que "oh ben, et si j'apprenais le massage tantrique ?", comme on peut le faire pour les diverses et nombreuses techniques de massage (encore que, à mon sens le massage sans amour... mais bon...), ni parce qu'on veut découvrir, équilibrer ou pimenter sa sexualité (si telle est votre motivation, tout à fait légitime, voyez du côté du neo-tantra), ni parce qu'on a des besoins érotiques à satisfaire (par pitié!). Oubliez le massage tantrique pour combler un manque affectif, une sexualité frustrante ou une quête de romantisme érotique (ou le contraire) sous couvert de spiritualité, vous faites fausse route...


En vérité, on y vient parce que l'on est sur la voie tantrique (et donc un tantrika, voir définition plus haut), et qu'à un moment donné de notre cheminement, on veut intégrer le massage (et non, ce n'est pas le cas de tous les tantrikas, le massage n'est pas un sine qua non) en tant que rituel d'hommage, de manifestation et union à la puissance divine (shakti). Ni plus, ni moins. Sans le travail sur soi en amont pour s'en rendre réellement capable (du concret, pas du fantasme), ce ne sera que du massage plus ou moins énergétique, plus ou moins érotique...


Oui, je sais, cela va à l'encontre de tout ce que l'on vous propose et promet ici et là. Je vous donne mon avis de yogini et de tantrika, de pratiquante sur la voie tantrique depuis près de vingt ans. Pas une version édulcorée et gentillette, non, mais le Tantra antique, vieux de plusieurs millénaires, dont l'enseignement se transmet de maître à disciple, et est issu d'une chaîne initiatique aux multiples maillons, tel un arbre aux innombrables racines qui puisent à la même source et branches qui s'élèvent vers l'infini, et qui se perd dans la nuit des temps. Le Tantra authentique, qui se fait un devoir de briser tous les tabous, de mener le disciple au-delà de ses propres limites, afin de susciter en lui éveil de la conscience et de sa puissance.


"Mais alors, tu ne veux pas enseigner le massage tantrique?". Si, le massage tantrique, pas le massage érotique. Et pour apprendre le massage tantrique, il faut d'abord apprendre le Tantra Yoga. A vous de voir ce que vous recherchez réellement ...


*******

* A toute fin utile et pour le répéter une énième fois: l'amour n'est pas synonyme de sentiment amoureux ou filial, ni d'attirance sexuelle, je prend l'exemple de l'enfant et du conjoint parce que ce sont en général les personnes que l'on aime le plus (ou on essaye, en tout cas).

**Aimer ne signifie pas excuser, oublier ou se soumettre. L'amour véritable n'a rien à voir avec la sensiblerie, il s'agit d'accepter la/sa nature profonde (la part « divine » en soi) et de soutenir son éveil/évolution. Dans le plaisir comme dans la douleur, dans la vie comme dans la mort. L'amour n'est pas soumis à ce qui est beau et agréable, et encore moins au petits caprices humains.


*** Un vrai tantrika (ce qui présuppose un plus ou moins cheminement, et l'intense travail sur soi, les pratiques et l'entraînement assidu qui vont avec) qui choisit d'enseigner est un guide, et son massage est d'ordre thérapeutique. Le patient qui vient à lui pour se faire aider, il l'accueille et l'accompagne vers son salut (éveil de sa nature profonde, de sa conscience), pour autant que la démarche soit sincère, évidemment.  Et cela ne sera probablement pas toujours une partie de plaisir pour le patient. Faudrait peut-être se mettre une bonne fois pour toute dans le crâne qu'aimer ne signifie pas se mettre à quatre pattes, au propre comme au figuré, tout du contraire...

Texte sous copyright - tous droits réservés - 2016 - Kama Tantra Yoga


*******


Loin du new-age ambiant, accédez à un enseignement authentique du Tantra Yoga et découvrez ses massages afin de stimuler votre éveil spirituel :

www.kamatantrayoga.com