vendredi 31 mars 2017

Je vous demande pardon, partie I : la question de la discipline


"La vraie liberté est impossible sans un esprit libéré par la discipline"

Il paraît que lorsque l'on aime, on chatie bien. Hé bien, il faut croire que vous m'aimez beaucoup dans ce cas! Plus séreusement, ceci révèle que vous considérez mon travail et mon enseignement comme quelque chose qui peut vous apporter un mieux et vous aider à vous développer, ce qui est en soit une belle récompense... Avec la plus grande sincérité, je vous remercie, ceci me touche et me motive à continuer à toujours plus me sacrifier  pour vous apporter le meilleur!

A présent, redescendons sur terre vers plus de trivialité (quoique), pas que cela fasse plaisir,  mais nous sommes tous humains et devons tous jouer selon les mêmes règles...

Probablement que ce qui va suivre fera écho au vécu de nombreux  thérapeutes, enseignants, artistes et artisans. Donc chers confrères et consoeurs, n'hésitez par à partager (en me citant, je vous remercie) si cela peut vous aider à expliquer à votre patientèle et clientèle votre situation et vos choix, comment entretenir un bon relationnel professionnel et respectueux, et pourquoi le respect de ces règles de savoir-vivre sont indispensables à votre travail mais aussi à leur épanouissement (ce qui s'adresse peut-être davantage aux thérapeutes et enseignants).

Croyez-moi, je tiens plus que tout à ce que mon enseignement et mes soins vous porte vers un réel mieux-être dans votre quotidien, afin que vous puissiez tirer les meilleurs fruits de votre vie et en jouir en toute liberté. Cela est mon réel objectif et l'a toujours été, et c'est ce qui me porte chaque jour pour continuer en ce sens, coûte que coûte.

Mais sachez que votre mieux-être est dépendant de votre désassujettissement à votre psychisme, autrement dit, vous ne pourrez jamais l'atteindre en restant soumis aux caprices de vos sentiments, de vos émotions et de vos pulsions. Sachant cela, et connaissant extrêmement bien le fonctionnement du psychisme humain et ses mécanismes, il est évident que je n'agirai jamais de façon à le conforter dans la domination qu'il a sur votre conscience, mais veillerai toujours et ferai mon maximum pour vous aider à vous libérer de son joug.

Et c'est pour cela que je vous demande pardon. Parce que vous offrir la liberté de jouir de votre vie signifie aussi instaurer une discipline : sans elle, on ne peut rien apprendre ni acquérir. La chose est évidente pour chacun de nous lorsque l'on veut apprendre les mathématiques, ou une nouvelle langue, ou encore à jouer un instrument. Mais étrangement, lorsqu'il s'agit de travailler sur soi, de s'occuper de son développement personnel, tout devrait être facile, l'effort nous semble inacceptable, et nous exigeons que tout nous tombe du ciel... Discipline et effort, mais que voilà de vilains mots!

Concrètement, instaurer une discipline consiste, en ce qui me concerne en tant qu'enseignante et mentor, par commencer à ne pas consentir aux exigences, conscientes ou non, de votre psychisme, mais de répondre au besoins de votre conscience, étouffée par les caprices de vos sentiments (quels qu’ils soient, on pense toujours au sentiment amoureux, mais le très prétentieux sentiment d'injustice à la dent tout aussi dure!), vos émotions et vos pulsions.

Il y deux très grands écueils que j'observe constamment et dans lesquels je vois la plupart des gens tomber sans cesse : la question de la familiarité et la question de la valeur (oui, encore elle!)


Texte sous copyright - tous droits réservés - 2017 - Kama Tantra Yoga


*******

Loin du new-age ambiant, accédez à un enseignement authentique du Tantra Yoga et découvrez ses massages afin de stimuler votre éveil spirituel :

www.kamatantrayoga.com