dimanche 30 décembre 2018

Tantra et sexualté




Non, sexe tantrique et sexe classique, même s'il est "slow", même s'il est "neo", ça n'a absolument rien à voir!

La confusion perdure encore et toujours. Certes, le mouvement new-age qui se dit (neo) tantrique y est pour beaucoup, mais le plus grand coupable reste notre déni: l'envie de consommer notre plaisir sexuel en laissant nos instincts et nos émotions prendre le dessus est trop fort. C'est normal, c'est humain. Sauf que lorsque l'on prend la voie tantrique, la normalité est mise à bat.

Une sexualité naturelle


Bien entendu que la sexualité est naturelle, et l'impulsion instinctive de laisser notre psychisme (qui reflète les forces de la nature en nous) nous gouverner l'est tout autant.

Comment se passe une relation sexuelle généralement, dans un cadre amoureux ou récréatif s'entend? Les énergies fondamentales de chaque sexe vont se manifester, de plus en plus fort au fur et à mesure que le plaisir devient paroxysmique: la femme aura tendance à se mettre spontanément et inconsciemment en mode de plus en plus réceptif (passif et magnétique), et l'homme en mode de plus en plus pénétrant (actif et électrique).

Dans le sexe classique (amoureux ou récréatif), l'esprit est gouverné par les énergies qui le traversent et ce pour le plus grand plaisir des deux partenaires. Dans le sexe tantrique, c'est tout l'inverse : on n'y est plus un fétu de paille ballotté au gré des forces naturelles capricieuses qui nous habitent, mais on a appris à les connaître en profondeur et les utiliser pour qu'elles nous mènent exactement là où on veut aller. Un peu comme un oiseau qui ne combat pas le vent (ce qui serait vain) mais se sert de lui.

L'union tantrique : Shiva-Shakti


Avez-vous déjà bien regardé la représentation traditionnelle de Shiva et Shakti s'unissant? Shiva reste immobile et stoïque tandis que Shakti entre en frénésie. Ceci est intéressant du point de vue de la sexualité tantrique, sachant que ce qui est symbolisé ici est avant tout l'union des polarités cosmiques et non pas le rapport sexuel charnel.

Dans l'union sexuelle tantrique, les énergies fondamentales, et donc les rôles, sont inversés. En d'autres termes, l'homme stimule et exacerbe son énergie féminine en devenant passif et réceptif, alors que la femme stimule et exacerbe son énergie masculine en devenant active et pénétrante.

Il ne faut pas être grand clerc pour se rendre compte qu'inverser les rôles énergétiques n'est pas chose aisée, d'autant plus dans le cadre d'une relation sexuelle, car qui a envie de ne pas se laisser emporter par le plaisir? Soyons honnête: personne! On peut ainsi imaginer tout l'entraînement psychique nécessaire avant de s'adonner au sexe tantrique, une des pratiques de haut niveau parmi les plus difficiles à réaliser pour les raisons précitées. Mais aussi à quel point l'objectif du sexe tantrique est aux antipodes du sexe classique : dans le premier, le plaisir est un outil parfaitement sous contrôle, dans le second, il est une finalité au pouvoir despotique.

En définitive, les pratiques sexuelles tantriques ne sont destinées qu'aux seuls initiés, tout simplement parce que leur discipline personnelle leur a permis de développer la capacité de maîtriser leur psychisme. Et, encore une fois, l'objectif ne sera ni érotique, ni affectif, mais bel et bien magique et initiatique.

Définissez vos objectifs!


Vous aimeriez avoir une sexualité de couple plus satisfaisante et épanouissante? Intéressez-vous dans ce cas d'un peu plus près au slow-sex (voire au neo-tantra, qui généralement l'intègre), cela vous fera le plus grand bien. Vous voulez vous connaître plus en profondeur, devenir maître de votre vie et en jouir à plus soif, être un soleil pour vous-même et pour autrui, ne plus être le jouet de votre mental, de vos émotions et de vos instincts mais apprendre à les utiliser pour réaliser tous vos rêves? Alors le Tantra Yoga pourrait bien vous intéresser, et il vous préparera à rendre votre sexualité tantrique si cet axe de travail énergétique vous interpelle.

Texte sous copyright - tous droits réservés - 23/04/17 (publication) - 2018 (édition) - Kama Tantra Yoga

Découvrez le Tantra Yoga, à la fois art sacré ancestral et enseignement initiatique voué à l'éveil de votre puissance personnelle :




jeudi 27 décembre 2018

Tantra et temps




"J'aimerais faire du Tantra Yoga (ou toute autre discipline de développement de soi), mais je n'ai pas le temps...". Ah, le temps, ou plutôt le manque de temps, voilà bien LE mal du siècle!

Nous avons tous des journées très bien, voire bien trop remplies. Entre le travail qui occupe la plus grande partie de notre temps, notre vie de couple et de famille, l'éducation des enfants, les tâches diverses et variées du quotidien, on n'arrive parfois même plus à trouver un moment pour se poser, penser à soi et se reposer.

Le problème de la plupart des cours de yoga, méditation ou assimilé que l'on vous propose présentent souvent une grosse lacune : on vous enseigne une matière, on vous propose des techniques difficilement applicables dans le quotidien. Soit parce que ce qui a été transmis n'est pas assez fouillé, trop approximatif ou incohérent. Soit parce qu'il s'agit de méthodes inadaptées à notre vie en société. Soit parce que la pratique se présente comme extérieure au quotidien : d'un côté la vie de tous les jours, profane, de l'autre la pratique (spirituelle, yogique, tantrique...), sacrée. Et scinder sa vie, c'est se scinder soi-même...

Ce dernier point n'aide pas à asseoir un équilibre dans notre vie et à s'y épanouir, car jusqu'à preuve du contraire, notre quotidien EST notre vie. En outre, ajouter à notre emploi du temps déjà bien chargé une ou deux heures de pratiques méditatives quotidiennes, et bien... on n'a pas le temps!

Alors, maintenant, oubliez le new-age ambiant et le "spirituel commercial", et parlons du véritable Tantra Yoga. Et même tout simplement du Yoga, ou encore de toute démarche spirituelle vouée à l'éveil de votre conscience, de votre énergie personnelle, bref de votre équilibre au sens large.

Ici, notre objectif n'est pas forcément de devenir de grands maîtres yogi, mais avant tout de nous épanouir dans notre vie, et donc évidemment celle de tous les jours. Soit-dit en passant, même si on a pour projet d'atteindre les plus hauts sommets et que l'on est prêt à s'investir dans un travail ardu et de longue haleine, il faudra de toute manière quand même passer par la case "sacralisation du quotidien".

Le Tantra Yoga, c'est surtout une question de méditation. Sachant que la méditation n'est pas seulement s'asseoir sur un coussin devant un bâton d'encens, fermer les yeux et se laisser-aller. Non, la méditation connaît de très nombreux paliers et compte autant de techniques multiples et variées, dont font partie entre autres les exercices de concentration, de visualisation ou encore de respiration.

Mais la méditation, c'est comme le massage tantrique (qui est d'ailleurs lui-même une forme de méditation) : un état d'esprit avant d'être un ensemble de techniques.

C'est ainsi que la pratique du Tantra Yoga se fait non pas dans un moment à part du quotidien, mais DANS le quotidien. Tout au plus, vous réserverez quelques minutes par jour jusqu'à ce que l'exercice  choisi soit suffisamment assimilé, ensuite tous, absolument tous pourront être fait tout au long de la journée, au sein même de vos activités quotidiennes.

Avec le Tantra Yoga, vous ne devrez par trouver du temps supplémentaire, mais vous apprendrez, progressivement et étape par étape, à changer votre état d'esprit. Vous rendrez ainsi votre quotidien réellement enrichissant et épanouissant, vous découvrirez l'immense potentiel qui sommeille en vous, et vous pourrez enfin en profiter pleinement !

Pour plus d'informations sur les cours de Tantra Yoga, c'est par ici.

Texte sous copyright - tous droits réservés - 07/11/16 (publication) - 2018 (édition) - Kama Tantra Yoga

Découvrez le Tantra Yoga, à la fois art sacré ancestral et enseignement initiatique voué à l'éveil de votre puissance personnelle :


www.kamatantrayoga.com

vendredi 21 décembre 2018

Comment réussir son massage?




Le massage tantrique est une question d'état d'esprit avant d'être une question de technique. Vous pourriez connaître et pratiquer toutes les techniques de massage existantes, sans l'état d'esprit idoine, vous ne serez pas capable de donner un massage tantrique. A contrario, si vous avez développé cet état d'esprit particulier, vous pourrez très rapidement acquérir l'un ou l'autre technique de massage de type relaxant et prodiguer un massage tantrique.

Ce fameux état d'esprit, c'est celui de dévotion (Bhakti). Une capacité d'amour universel et inconditionnel, mystique et métaphysique, qui n'a rien à voir avec les sentiments ni le sexe. Et celui-ci s'acquière grâce au développement de la maîtrise de son psychisme, c'est-à-dire tout le travail de désassujettissement au chaos qui règne dans notre mental (les sentiments et les pensées), dans notre coeur (les émotions) et dans notre corps (pulsions et instincts). Chaos qui nous gouverne la plupart du temps, et que tout un chacun peut apprendre à gouverner avec une bonne dose d'efforts et d'audace.

Ceci-étant, bien que cet état d'esprit hors norme soit un sine qua non, il reste toute de même très recommandé, voire indispensable, d'avoir également acquis l'une ou l'autre technique de massage. Ne fut ce que pour ne pas faire de tord à la personne qui se met entre vos mains! Tel que, par exemple, le massage californien ou le massage hawaïen, que de nombreux organismes  de par le monde propose à l'enseignement.

Vous avez donc compris que deux prérequis sont nécessaires à la pratique du massage tantrique : l'état d'esprit dévotionnel (ce qui sous-entend entraînement méditatif et énergétique conséquent en amont), l'ingrédient principal sans quoi rien n'est possible,  et au moins une technique de massage relaxant. Ensuite, si vous souhaitez donner le meilleur massage relaxant possible, un minimum de matériel est nécessaire. C'est ce que nous allons développer ci-dessous.

Voici donc, à mon sens, les trois "outils" incontournables d'un massage relaxant réussi:

L'huile de massage


J'ai testé de nombreuses huiles végétales, parfois mélangées entre-elles, afin de trouver un bon compris entre fluidité, soin et tolérance. J'ai fini par en garder trois, que j'utilise indépendamment l'une de l'autre :
  • l'huile d'argan, pour le visage uniquement car assez onéreuse:
  • l'huile de coco, solide à température ambiante donc il faut la chauffer avant de l'utiliser,
  • l'huile d'abricot, lorsque je masse à froid.

Pour le corps, ma préférée est sans conteste l'huile de coco (bio, naturelle et désodorisée). Elle est très hydratante et nourrissante, et sa fluidité est absolument parfaite. Cependant, je la déconseille sur le visage car elle a un indice comédogène très élevé (4, le maximum étant 5).

L'huile d'abricot, un peu plus chère, reste néanmoins une bonne alternative lorsque l'on n'a pas la possibilité de chauffer l'huile. Elle est régénérante et adoucissante, et son indice comédogène de 2 permet généralement son usage sur le visage (attention tout de même si vous avez la peau grasse ou acnéique).

Enfin, le "nec plus ultra" reste l'huile d'argan pour le visage (quelques gouttes suffisent largement),  avec son indice comédogène de 0, reconnue pour ses propriétés anti-oxydantes et anti-âge.

Beaucoup de massothérapeutes utilisent de l'huile de sésame (désodorisée), très économique et une merveille pour la peau, mais une catastrophe pour les personnes allergiques aux arachides et consort. Donc prudence également avec l'huile d'amande douce, l'huile de macadamia, l'huile de noisette...

Confort et température


Il est souhaitable que la personne qui recevra le massage soit allongée sur un support confortable, ni trop mou ni trop dur, et suffisamment large pour que toutes les parties du corps puissent reposer sur celui-ci, sans quoi elle ne pourra pas complètement se détendre.

Logique.

Mais aussi, il est à savoir qu'une personne couchée et immobile (d'autant plus si elle est dévêtue) subira une déperdition de chaleur. Et lorsqu'on a froid, difficile de se détendre... Outre, les radiateurs classiques, voire les chauffages d'appoint, je recommande donc vivement l'usage d'une couverture chauffante à placer sous le drap/serviette qui recouvre le support de massage (table ou futon).

J'ai encore et toujours (trop) régulièrement des patients, pourtant habitués des massages en spa et centre de bien-être, qui s'étonnent (et son ravis) de la présence d'une couverture chauffante entre eux et mon futon (ou table). C'est pourtant un basique que tout professionnel du massage relaxant devrait avoir sous la main...

L'ambiance


L'atmosphère dans laquelle baignera la personne massée participera pleinement à son état de détente. Donc, autant que faire se peut, un lieu calme et paisible est à privilégier.

D'autre part, à moins d'avoir l'immense privilège de donner votre massage en pleine nature au seul son du souffle du vent dans les arbres et du chant des oiseaux, une petite musique de circonstance sera plus que bienvenue (de type douce et relaxante, évidement!), afin d'aider votre massé à sortir du brouhaha citadin et ne plus se focaliser sur celui-ci.

Ensuite, si possible, veillez à tamiser la lumière ou utiliser comme éclairage une lampe de chevet (éventuellement recouvert d'un tissu), voire quelques bougies disséminées dans la pièce. Dans ce dernier cas, restez tout de même attentif afin d'éviter les accidents et inconvénients (coulures de cire, odeur de brûlé, incendie...).

Et last but not least, invitez le massé à fermer les yeux pour se "déconnecter", et, s'il fut bien utile de le préciser, de se garder d'initier des caresses sur votre personne : on ne peut pas se relâcher si on tente de garder le contrôle!


Sur ce, je vous souhaite un bon massage ;)


Texte sous copyright - tous droits réservés - 16/01/17 (publication) - 21/12/18 (édition) - Kama Tantra Yoga


Découvrez le Tantra Yoga, à la fois art sacré ancestral et enseignement initiatique voué à l'éveil de votre puissance personnelle :



jeudi 20 décembre 2018

Tantra et couleurs




On me demande souvent d'expliquer les couleurs du Tantra. D'aucuns parlent de Tantra blanc, vertueux et pur, d'autres de Tantra noir, peuplé de démons et de maléfices, ou encore de Tantra rouge, univers du sexe par excellence. Et pour compliquer encore les choses, certains vous donnent en prime des définitions différentes. Bref, de quoi s'y perdre!

Et si je vous disais que le Tantra n'a pas de couleur?

La "colorisation" du Tantra est une tendance typiquement moderne et absolument absente de la littérature tantrique ancienne. Ces couleurs qu'on lui attribue dorénavant font allusion aux sensibilités des modes spirituelles qui attachent bien trop d'importance à des nuances souvent artificielles. En d'autres termes, cet arc-en-ciel tantrique n'est que la création de sentiments, d'émotions et de pulsions gouvernant tout le reste, paralysant une lucidité qui ne peut que naître d'un travail sur soi et d'expérimentation pratique.

Les trois couleurs qui reviennent le plus souvent sont le blanc, le noir et le rouge. Sans surprise, le "tantra blanc" correspond généralement à la voie de la main droite, Dakshinachara, chemin d’ascétisme et de morale vertueuse. Par opposition, la voie de la main gauche, Vamachara, serait celle de tous les vices, avec le "tantra noir" pour nos penchants les plus obscurs et le "tantra rouge" pour la luxure dans tous ses états.

Le non-initié croit généralement voir là une dichotomie aussi vieille que le monde : le bien vs le mal, la réserve vs la dépravation, le blanc vs le noir (et le rouge).

Erreur de débutant, chers lecteurs, chères lectrices!


D'une part, l'aspirant tantrika pourra suivre chacune de ces deux voies au fil de son cheminement vers la maîtrise de son psychisme et l'éveil de sa conscience, l'une après l'autre ou même en alternance. D'autre part, et surtout ai-je envie de dire, ces deux voies ont exactement le même objectif : se libérer de l'emprise de ce monde, au sens large (c'est-à-dire également de nos propres limites), ce qui se fera en fonction du niveau de puissance spirituelle développé à force de travail sur soi, et ce PAR l'intermédiaire de la jouissance de ce même monde, qui EST vecteur de cette puissance.

Certains autres vous diront que la voie de la main droite est celle du service à Dieu et toute la dimension de moralité que cela présuppose généralement, alors que la voie de la main gauche serait celle ou l'adepte cherche à devenir Dieu lui-même, avec la libération de cette fameuse moralité. Encore une fois, ce discours exigu mélange un peu tout, empêchant par là même une compréhension sérieuse et appliquée du tantrisme originel.

Car, au risque de le répéter, le Tantra Yoga nous enseigne que Dieu est en chacun de nous et autour de nous, et que de fait, servir l'un est forcément servir l'autre, que s'unir à soi est s'unir à l'Univers et vice versa. Bref, pour atteindre véritablement et complètement l'un, il faut nécessairement rencontrer l'autre.

Au début de son cheminement, le disciple s'imagine suivre une voie qu'il estime de droite ou de gauche. Ce n'est pas tout à fait faux, mais encore ne faut t'il pas céder aux conclusions hâtives. En effet, tout comme la Terre est ronde et ramènera inexorablement deux chemins apparemment opposés au même point, seul l'ordre chronologique des expériences rencontrées et leurs impacts à un moment donné de la marche évolutive sont différents.

En résumé, les deux voies, gauche et droite, Vamachara et Dakshinachara, ramènent au même point, mais nous enrichissent respectivement dans une ordre variable : Dieu en soi et autour de soi, libre de jouir du monde et par le monde, avec la puissance que notre existence procure.

La voie du véritable Tantra Yoga, de la magie tantrique, du développement de votre conscience, de la maîtrise de votre psychisme, et donc de la liberté extatique, vous tente? Alors, bienvenue!

Texte sous copyright - tous droits réservés - 15/07/17 (publication) - 20/12/18 (édition) - Kama Tantra Yoga


Découvrez le Tantra Yoga, à la fois art sacré ancestral et enseignement initiatique voué à l'éveil de votre puissance personnelle :


www.kamatantrayoga.com

mercredi 19 décembre 2018

Tantra et magie


Un aghori, sorcier tantrique indien

La magie et la sorcellerie* sont omniprésentes dans le tantrisme antique. Je le fais comprendre de temps en temps au travers de mes textes, et de manière bien plus appuyée lors de mes cours. D'ailleurs, tout élève mettant assidûment en pratiques les techniques que j'enseigne s'en rendra rapidement compte.

Ceci étant, je sais à quel point nombre d'entre-vous êtes friands de références littéraires, à savoir les textes tantriques anciens et originaux. Et je comprends aisément pourquoi : on lit et entend de tout et de n'importe quoi de nos jours, entre élucubrations virtuelles et littérature new-age... Du coup, à qui vraiment se fier?

C'est en ce sens que j'ai sollicité l'immense savoir de mon propre Maître Yogi afin de pouvoir vous démontrer l'omniprésence de la magie dans le Tantra Yoga, et donc également dans les textes tantriques!

Vous le savez à présent, le Tantra Yoga enseigne à développer la maîtrise de notre psychisme. Et pour le dire encore plus précisément, la majorité des textes tantriques sont donc eux-mêmes orientés vers l'acquisition de pouvoirs et facultés psychiques et magiques venant de forces occultes diverses, ou si vous préférez, les forces spirituelles, naturelles, divines, cosmiques, etc.

Les systèmes tantriques considèrent ces acquisitions sous deux optiques, qui ne sont au final opposées qu'en apparence :

  • Celle où le pratiquant est en quête de libération du monde, familièrement nommée "mumuksu" (de mukti : libération).
  • Celle où le pratiquant est en quête de pouvoir sur le monde, "bubhuksu " (de bhukti : jouissance). 

En vérité, pas plus qu'elles ne sont complémentaires ou séparées, il n'y a pas de frontière entre l'une et l'autre: c'est l'ignorance du pratiquant néophyte, du croyant superstitieux ou du lecteur aveugle qui la crée.

Plusieurs anciens textes tantriques présentent des rituels magiques pour agir occultement sur soi, sur autrui et sur le monde. Oui, tout pareil que notre bonne vieille sorcellerie occidentale tellement honnie et redoutée! 

En outre, ces textes sont très loin d'opposer le spirituel sacré et la trivialité mondaine, voire une pratique du bien contre une pratique du mal. D'une part, le secret de l'éveil de la conscience (donc de la maîtrise de son psychisme) réside dans la sacralisation du quotidien que l'ignorant voit comme profane, d'autre part, les notions de bien et de mal sont définitivement aussi relatives que subjectives.

Dans ces textes donc, aucune pratique n'est moralement mauvaise ou spirituellement grossière. Ce qui est mauvais ou grossier, c'est la manière malsaine de les pratiquer et le déni ou l'incapacité d'y apposer une dimension spirituelle.

Voici trois références littéraires qui viendront appuyer ce qui a été dit ci-dessus :

  • Dans le Yantra Chintamani, texte tantrique ancien, un Maître présente des figures magiques (yantra) associées à des paroles magiques (mantra) afin que le sorcier puisse exécuter divers rituels, tels que faire du bien à quelqu'un, faire du mal à quelqu'un, posséder psychiquement un homme ou une femme désiré, agir à distance sur autrui ou sur des événements, se protéger, etc. Ce texte met en avant un principe fondamental de la sorcellerie authentique, qu'elle soit tantrique ou non: l'outil (la pratique sorcière) n'est ni bienfaisant ni malfaisant, c'est la main qui le tient qui lui donne son orientation. D'où le célèbre axiome "tout est pur à celui qui est pur" (à comprendre qui à éveillé sa conscience).
  • Certains textes tantriques antérieurs au IXème siècle, tels que le Mañjuśrīymūlakalpa ("L'Instruction du Rituel Racine de Mañjuśrī") ou le Brahmayamala ("Le Doublé de Brahma"), présentent l’obtention de pouvoirs psychiques et occultes via un dangereux rituel de maîtrise d'une Goule (entité surnaturelle liée à la mort et aux cadavres). Ce rituel nécessitera l'utilisation de divers instruments magiques, d'un cadavre, de sécrétions sexuelles, de substances hautement toxiques, et une évocation rituelle composée de mantra (paroles magiques) et de mandala (ici ,des cercles et diagrammes magiques qui seront le support de forces occultes supérieures) devra être faite.
  • Le Shiva Svarodaya, autre texte tantrique mais cette fois à datation incertaine, relate des pratiques anciennes dans plusieurs milieux yogiques et tantriques. Y sont présentés l'usage du souffle vitale (Prana) et la constitution subtile du corps (Cakra, Nadi, Vayu) dans une optique de présages magiques, d'influences occultes sur autrui et de vampirisme énergétique.

Dans l'histoire du tantrisme, il y a toujours eu des adeptes qui utilisaient leurs pouvoirs occultes pour procurer du bonheur ou du malheur, de la servilité ou de la libération, de la faiblesse ou de la force, de la souffrance ou de la jouissance. Tous utilisaient leurs pouvoirs pour eux-mêmes d'abord, dans le cadre de leur évolution spirituelle, ensuite souvent gracieusement pour leurs proches et parfois contre rémunération très conséquente pour autrui.

Pour conclure, soulignons que la voie de la jouissance tantrique et des pouvoirs occultes, le "bubhuksu" donc, ne fait pas l'apologie de la richesse matérielle ni de la domination sur autrui, car du point de vue tantrique, il n'y pas de sujet ni d'objet au niveau absolu. Ainsi, la jouissance que procure le pouvoir occulte est toute spirituelle et ne dépend pas de la chose qui subit ce pouvoir : c'est l'acte (magique) qui induit la jouissance (spirituelle), que l'acte en question soit dirigé sur untel ou un autre est secondaire.

Bref, le Tantra EST Magie!

******

* La magie est cette "science des sciences" qui enseigne ce que sont les lois universelles et cosmiques auxquelles toute existence est soumise, de comment elles fonctionnent et de comment les utiliser. La sorcellerie est pour ainsi dire son pendant le plus brutal et le plus "primitif", à l'image de la nature déchaînée (parfait reflet du chaos qui règne dans nos psychismes non-maîtrisés, et donc l’incommensurable puissance qui y sommeille).

Texte sous copyright - tous droits réservés - 21/02/17 (publication) - 19/12/18 (2e publication) - Kama Tantra Yoga



Découvrez le Tantra Yoga, une discipline spirituelle et initiatique vouée à l'éveil de votre puissance personnelle : 



mardi 18 décembre 2018

Massage tantrique vs massage érotique




Je vous ai précédemment expliqué la différence entre finition et massage linga. A présent, distinguons le massage érotique du massage tantrique. 

Le massage tantrique à pour objectif premier de vous aider à lâcher-prise, sine qua non d'une part à la profonde relaxation, à même d'évacuer tout stress, apaiser les émotions et le mental de manière significative, d'autre part à l'apprentissage de la maîtrise de l'énergie sexuelle.

Si vous participez d'une quelconque manière au massage, vous serez en mode "actif". Par conséquent, vous ne pourrez pas lâcher-prise car entrer dans cet état demande de rester en parfaite réceptivité et passivité. 

Contrairement à l'idée reçue, le massage tantrique n'a pas pour vocation de nourrir, combler ou répondre à de quelconques fantasmes érotico-sexuels : agir ainsi n'aurait pour résultat que de vous enfoncer encore davantage dans le chaos psychique qui règne "par défaut" en tout être humain. au lieu de vous aider à vous sortir la tête de l'eau et vous apprendre à gouverner cette puissance personnelle latente.

S'il fallait donc résumer ce qui précède et différencier ces deux types de massage bien distincts :

  • Le massage érotique a pour vocation de susciter l’excitation sexuelle chez celui qui le reçoit  et de l'accompagner jusqu'à l'assouvissement génital. Il ne conduit pas au lâcher-prise mais à la tension, à tout point de vue.
  • Le massage tantrique a pour objectif de vous aider à lâcher-prise, physiquement et psychiquement. Lorsque cet état est atteint, il est alors possible de travailler sur la dynamisation énergétique nécessaire à l'éveil de sa puissance personnelle (kundalini).
Par conséquent, le massage tantrique et le massage érotique sont plus que différents, ils sont totalement à l'opposé l'un de l'autre.

Texte sous copyright - tous droits réservés - 25/04/16 (publication) - 18/12/18 (édition) -  Kama Tantra Yoga

Découvrez le Tantra Yoga, une discipline spirituelle et initiatique ancestrale vouée à l'éveil de votre puissance personnelle : 



lundi 17 décembre 2018

Massage linga = finition?




Voici probablement la question qui trouble le plus les amateurs comme les détracteurs du massage tantrique, ainsi que les néophytes de ce soin dévotionnel. Alors, remettons les choses au clair!

Qu'est ce qu'une finition?


Une finition, dans le domaine des pratiques sexuelles rémunérées, désigne de manière voilée une fellation ou une masturbation menée jusqu'à éjaculation dans le but d'assouvissement sexuel. Un massage qui se conclut par une finition est donc une prestation érotique et rien d'autre.

En conséquence, le massage tantrique n'inclut pas de finition.

Qu'est ce qu'un massage du linga?


Linga est le terme sanskrit pour "signe", et non pas pour "phallus" ou "pénis" comme on le croit souvent.

Mais pourquoi cette erreur récurrente? Probablement parce que la phallus, au sens symbolique et non pas sexuel, est le "signe" sacré de Shiva, partenaire divin de Shakti dans les représentations bien connues d'union tantrique. Ainsi, l'organe masculin est donc également considéré comme sacré, à l'instar du corps dans son intégralité : le linga est un des sièges de l'énergie sexuelle, honoré pour son potentiel de (re)génération.

Tout ceci s'applique bien entendu également à l'organe sexuel féminin, on parlera alors de la "yoni" (terme sanskrit désignant à la fois le vagin, la vulve et la matrice).

Il est indispensable lors de la séance que le corps entier soit massé, sachant qu'un temps plus ou moins équivalent sera accordé à chaque partie de celui-ci : les mains, les bras, les jambes, les pieds, la tête, le visage, la nuque, la face dorsale et ventrale du corps, et finalement les parties intimes. Le but de la séance étant de générer une prise de conscience globale, sine qua none à l'éveil de son énergie personnelle et sexuelle, la réceptivité est primordiale.

Pourquoi le massage du sexe en dernier ? Car cette partie très sensible de notre anatomie réclame une consciencieuse préparation en amont, afin d'installer un climat de confiance et de détente, de permettre une répartition énergétique plus fluide (le flux est souvent plus intense lors de la stimulation génitale), et enfin "casser" le mécanisme de l'attente du plaisir charnel.

Ce dernier point est d'ailleurs manifeste dans la manière dont se déroule le massage intime, c'est-à-dire dans la douceur, la lenteur, et parfois même l'immobilité.

Quid de l'érection et de l'éjaculation?


Beaucoup d'hommes entrent en érection lorsqu'ils sont touchés lors d'un massage, même lorsque celui-ci n'a rien d'érotique. et ce souvent malgré eux. On peut donc imaginer que cela est encore plus vrai lorsque l'on pose les mains sur leurs parties intimes.

Si une érection spontanée se produit, nous travaillerons de sorte à réorienter l'énergie sexuelle de manière interne et ascendante, par la conscientisation de la respiration essentiellement, mais également par des pratiques énergétiques et de concentration psychique lorsque le patient suit la  discipline initiatique du Tantra Yoga.

Dans le cas où le patient se révèle incapable de se détendre et de suivre mes recommandations en ce sens, ce qui ne concerne finalement qu'une minorité des individus, le massage reviendra en périphérie des parties intimes et les organes génitaux seront laissés en paix. Ainsi, l'état de relaxation pourra s'installer à nouveau dans le corps et l'esprit du patient, sachant que toute forme de tension ne peut qu'empêcher son énergie vitale de circuler librement.

Au vu de ce qui précède, il est évident que l'éjaculation n'est pas non plus recherchée, celle-ci étant réprimée bien avant d'arriver au point de non-retour, par l'usage de l'accupressure et du magnétisme. Mais que les plus inquiets se rassurent : elle ne survient que très rarement (ce qui n'est pas dramatique pour autant) et ce sans que l'intéressé n'ait à faire le moindre effort de rétention, même s'il souffre d'éjaculation précoce.

En résumé, qu'est-ce qui donc différencie le massage linga/yoni de la finition ? Le procédé, l'objectif, la finalité et l'état d'esprit.

Texte sous copyright - tous droits réservés - 04/10/15 (publication) - 17/12/18 (édition) - Kama Tantra Yoga


Découvrez le Tantra Yoga, une discipline spirituelle et initiatique ancestrale vouée à l'éveil de votre puissance personnelle :


dimanche 16 décembre 2018

Qu'est ce qu'une retraite spirituelle?




Voilà une question que me posent de plus en plus d'élèves, et même certaines personnes qui ne le sont pas encore, souhaitant bénéficier d'une retraite spirituelle sous mon égide, autrement dit une période d'enseignement soutenu et continu durant plusieurs jours.

Mais savez-vous seulement en quoi consiste une vraie retraite spirituelle? 

Pour bien débuter, définissons la spiritualité. Comme son nom l'indique, elle relève de l'Esprit, autrement dit de la Conscience, et du travail sur soi. Rien n'est plus difficile et demandant que la véritable spiritualité, en efforts et en discipline. Elle n'a donc rien à voir avec le new-age et le "tout est lumière" tellement à la mode de nos jours.

Après, que votre retraite spirituelle soit, selon le guide dont vous suivez l'enseignement, de nature occulte, yogique, tantrique, bouddhiste, taoïste, christique, et cetera, l'objectif restera toujours le même : nourrir le développement de soi, autrement dit le développement de la maîtrise du psychisme (ou l'éveil de la conscience, c'est la même chose).

Alors, la retraite spirituelle, késaco?


Une retraite n'est pas quelque chose que l'on consomme, mais une étape que vous pourrez ressentir nécessaire à un moment de votre cheminement spirituel, afin de donner un coup de "boost" à celui-ci. Il est donc à comprendre que la retraite n'est pas synonyme de vacances, ni de repos, bien au contraire. On en ressort généralement bien secoué. Mais en même temps, plus fort et plus libre.

Bien que la chose semble évidente, il est manifeste qu'il faille le préciser : un retraite spirituelle ne peut se faire que s'il y a déjà eu enseignement, en ce qui me concerne par l’intermédiaire des cours-thérapie que je propose. En effet, voyez la retraite comme un examen ponctuant un période fructueuse d’apprentissage qui vous permettra de passer à un niveau psychique supérieur, mais aussi la possibilité de compléter vos connaissances, d'améliorer vos pratiques, de renforcer vos capacités psychiques, et de bénéficier d'un réel soutien énergétique.

Pour être la plus profitable possible, la retraite sera individuelle, sans quoi l'attention de l'enseignant devra être partagée entre les disciples présents, avec les conséquences que cela présuppose. En outre, chacun ayant une personnalité, des besoins, des attentes, des blocages différents, se mettre complètement au diapason avec tous en même temps est impossible. Enfin, honnêtement, avez-vous vraiment envie de vous mettre psychologiquement à nu devant autrui?

Les retraites collectives restent cependant possibles, dans la mesure où les disciples ont un niveau de développement psychique équivalent, qu'ils se connaissent bien et s'entendent entre-eux. Toutefois, l'impact d'une telle retraite collective sera généralement moindre que sa version individuelle, sans parler des difficultés inhérentes aux tempéraments et états d'âme de chacun qui seront ici mis à rude épreuve.

L'argent, le sujet qui fâche!


Dans la tradition, et ce depuis toujours, l'enseignement initiatique n'a jamais été gratuit. Il était même plus cher et difficile d'accès qu'aujourd'hui : le candidat disciple devait surmonter toute une série d'épreuves posées par son maître et satisfaire à de multiples tâches ingrates, sans parler des offrandes à faire.

Mais à force de consumérisme et de prétention, la vulgarisation littéraire et le syncrétisme aveugle aidant, l'homme moderne a fini par croire que tout lui était dû...

"Quoi, une retraite spirituelle, ce n'est pas gratuit??"

Première question : quelle valeur accordez-vous à votre épanouissement personnel? Si vous estimez qu'un tel enseignement devrait être gratuit, c'est que vous ne lui en accordez aucune.

Deuxième question : comment voulez-vous progressez si vous ne consentez pas au moindre effort? Comme dans toute démarche thérapeutique et pédagogique, obtenir un bien et un mieux demande un sacrifice (don sacré) en échange. Outre la question de valeur et de respect, c'est ce qui vous poussera à faire quelque chose de ce qui vous a été transmis.

Troisième question : ne faut-il pas partager bénévolement quand on a un don? Aucun maître ou guide n'est né ainsi, le don venu du ciel ou d'ailleurs et qui dispense de tout mérite n'existe pas. La maîtrise est question de travail acharné et sans relâche, et encore davantage pour les prédisposés.

Et le mot de la fin : tout travail ne mérite t'il pas salaire? Ici, chacun donne, et chacun reçoit. Car la véritable initiation ne peut que passer par le sacrifice mutuel.

Texte sous copyright - tous droits réservés - 30/07/17 (publication) - 16/12/2018 (édition) - Kama Tantra Yoga

Découvrez le Tantra Yoga, une discipline spirituelle et initiatique vouée à l'éveil de votre puissance personnelle :