jeudi 7 mars 2019

Tantra et Kama-Sutra




La formule sanskrite la plus connue où l'on retrouve le terme Kama est sans contexte le Kama Sutra. Par conséquent, beaucoup font l'amalgame entre Kama et sexe, dans la mesure où l'ouvrage concerné est pris pour un manuel de positions sexuelles. Grossière erreur, encore...

Le Kama Sutra


Kama signifie "désir" en sanskrit, sachant que cette notion dépasse dans la culture indienne celle du simple érotisme. Ceci-étant, dans le cadre du Kama Sutra (littéralement "aphorisme(s) du désir"), on entendra volontiers ce désir comme vecteur de plaisir répondant à une recherche ou à un besoin de satisfaction charnelle, voire affective.

Ainsi, le Kama Sutra n'est PAS un texte tantrique, ni d'éveil spirituel. Il s'agit d'un "traité" décrivant les mœurs de la société indienne de l'époque, et qui avait pour but de fournir les moyens de devenir un amant ou une amante affinée. Certes, une partie (et seulement une partie) parle des positions sexuelles, mais il prodiguait surtout des conseils de séduction pour une vie amoureuse et de couple épanouie.

Pour rappel, l'usage des pratiques sexuelles dans le Tantra Yoga n'a pas pour objectif de satisfaire nos élans amoureux et assouvir nos pulsions.

La notion du désir


Le terme " désir" est un déverbal issu de "désirer", qui vient du latin desiderare, signifiant littéralement "regretter l'absence". Ce dernier dérive lui-même de sidus ou sideris, "constellation, étoile" : dans la langue des augures et des marins, constater l’absence d’un astre signifiait déception, regret, au contraire de considerare, constater sa présence et par extension "considérer, examiner attentivement" (Wikipedia).

Plus simplement, désirer signifie "aspirer à, souhaiter quelque chose" (CNRTL) ou "souhaiter, avoir envie pour soi ou pour autrui la possession, la réalisation, la jouissance de quelque chose" (Larousse).

Donc, le désir est l'acte de souhaiter, de réaliser, de posséder quelque chose. Et de quoi s'agit-il dans le cadre du Tantra Yoga ? Et bien de la maîtrise de son psychisme, de l'éveil de sa puissance personnelle et de sa conscience, source de liberté et de jouissance absolue!

Pour résumer, ici le désir (kama) se fait synonyme de "motivation". Mais pas n'importe quelle motivation, non, une motivation ardente, avide, passionnée, nous permettant de repousser toujours plus loin nos limites. Ce qui ne pourra que susciter en notre for intérieur un plaisir transcendant  et jouissif (du verbe jouir : tirer de la joie de ce que l'on possède, donc maîtrise), bien plus intense que son petit frère charnel.

Le désir "kama" n'appartient donc pas au seul Kama Sutra. Dans le contexte tantrique et yogique, il est cette motivation paroxysmique, un levier d'une puissance inouïe à laquelle rien, je dis bien RIEN, ne résiste. Et cette ardeur convoitante est indispensable à notre évolution. Car sans motivation, point de volonté, point de liberté...

Texte sous copyright - tous droits réservés - 14/02/17 (publication) - 2019 (édition) - Kama Tantra Yoga

Découvrez le Tantra Yoga, à la fois art sacré ancestral et enseignement initiatique voué à l'éveil de votre puissance personnelle :


www.kamatantrayoga.com


lundi 4 mars 2019

Tantra et massage




Soyons honnête : le massage tantrique tel que nous le connaissons aujourd'hui n'existait probablement pas avant le vingtième siècle. Tout simplement en raison de ce que signifie "tantrique".

Comme cela a été expliqué dans un précédent article, massage tantrique et massage érotique ne sont absolument pas synonymes, mais plutôt antonymes. Il ne s'agit pas davantage de slow-sex ou de thérapie sexuelle, bien que le recevoir permet, à travers l'apprentissage du lâcher-prise, d'améliorer l'état de pleine conscience, développer l'acceptation et l'amour de soi, enfin agir positivement sur les désordres de la sexualité.

Ceci-étant, l'enseignement du Tantra Yoga ne consiste pas en du massage, cette pratique peut d'ailleurs en être complètement absente. Et non, Tantra et massage ne sont pas non plus des synonymes.

Origine (supposée) de cet amalgame


Il est très probable que le massage ait fait partie de la multitude de pratiques dévotionnelles effectuées lors d'un des rituels tantriques les plus célèbres et (mé)connus, celui de la Maithuna ou union sacrée à la puissance divine (Shakti). Celui ou celle qui y était pour l'occasion vénéré durant des heures voire des jours durant (H 24 s'entend), afin qu'il/elle puisse complètement lâcher prise et entrer dans un profond état modifié de conscience, servirait de réceptacle pour la dite énergie à laquelle pourrait s'unir le/la tantrika menant la cérémonie. A savoir que le réceptacle n'était pas toujours un être animé mais pouvait également être un objet inanimé, comme une statue par exemple.

Le rôle du massage dans le rituel de la Maithuna ? A mon sens, il peut y en avoir trois : initier le  lâcher-prise du réceptacle,  dynamiser l'énergie sexuelle de ce dernier,  s'unir à la puissance divine qui s'est incarnée en lui.

Le raccourci à ne pas faire


La traduction littérale de Maithuna étant "union" mais également "coït", j'en vois déjà se frotter les mains...

D'une part, il faut replacer le contexte dans lequel est utilisé ce terme.  Ainsi, la maithuna tantrique est à comprendre avant tout comme l'union des polarités, c'est-à-dire de la conscience cosmique/Shiva avec la puissance cosmique/Shakti. S'il fallait donc vraiment parler de coït, celui-là serait métaphysique et métaphorique, non pas charnel. Ce qui explique la raison pour laquelle le rapport sexuel ne fait pas toujours partie du rituel de la Maithuna.

D'autre part, posez vous la question : sachant que devenir un réceptacle capable d'être pleinement habitée par la puissance divine, au point de l'incarner purement et simplement, demande un lâcher-prise au delà de toute commune mesure (ce qui n'était donc obtenu qu'après des heures et des jours de pratiques en continu) comment comptez vous, citadin(s) perclus de stress et incapable de se détendre, y parvenir en seulement deux heures, le temps moyen d'un massage tantrique moderne ?

Pour rappel, on ne peut pas remplir un verre déjà plein!

Apprendre à masser


Je dis bien apprendre à masser, et non pas à pratiquer le massage tantrique. Car, comme cela a été répété encore et encore, il ne s'agit pas d'une technique de manipulation corporelle mais d'un état d'esprit. En d'autres termes, le massage tantrique est une pratique dévotionnelle que peut utiliser le (ou la) tantrika s'il le souhaite, dans la mesure où il est parvenu à développer la maîtrise psychique idoine grâce à son entraînement yogique.

Dans le cadre du massage tantrique moderne, celui que j'appelle massage tantrique thérapeutique, il me semble indispensable que le praticien tantrika ait appris au minimum une technique de massage relaxant. De nombreuses variantes existent, à lui de choisir la ou les techniques qui lui semble les plus appropriées.

D'après mon expérience, la méthode californienne est celle qui convient le mieux au massage tantrique en raison de son toucher dans la douceur, la lenteur et l'enveloppement, mais aussi parce qu'elle s'adapte aisément à une pratique au sol. C'est donc celle-ci que je vous recommanderais d'apprendre en premier.

Et en ce qui concerne le toucher intime? Primo, celui-ci ne devrait pas être votre première préoccupation, le plus important étant d'atteindre le niveau de maîtrise psychique requis à la pratique d'un massage vraiment dévotionnel, et ensuite seulement tantrique. Deuzio, le massage intime se déroulant exactement comme le massage du reste du corps, les bons gestes vous viendront spontanément. Tercio, que les plus inquiets se rassurent, l'enseignement du Tantra Yoga clarifiera de fait ces questions : devenez un bon méditant doublé d'un bon psychiste, et vous saurez.

Texte sous copyright - tous droits réservés - 2019 - Kama Tantra Yoga

Découvrez le Tantra Yoga, à la fois art sacré ancestral et enseignement initiatique voué à l'éveil de votre puissance personnelle :


www.kamatantrayoga.com

mercredi 9 janvier 2019

Le massage tantrique doit-il être naturiste?




"Si le massage tantrique n'est pas un massage érotique, qu'il est donné seulement avec les mains, que celui qui le reçoit est censé fermer les yeux durant la séance, et qu'il n'y a pas d'échange de caresses... pourquoi diable la masseuse doit-elle être nue elle aussi?"

Bonne question! Car, en effet, les masseuses tantriques pratiquent souvent nues (il y a également des hommes, mais ils sont bien moins nombreux). Quoique, entre body-body et/ou finition, mise en avant des attributs féminins de la demoiselle et/ou discours décousus, "tantrique" n'est plus guère qu'un atout marketing...

Voici donc mon point de vue de tantrika mais également de psychanalyste et psycho-sexothérapeute, et la manière dont je pratique le massage qui a bien entendu évolué au fil des années.

Du côté du receveur

On peut tout à fait dénuder uniquement la partie massée et la recouvrir avant de passer à une autre partie du corps, voire même prévoir un sous-vêtement pour les plus timides. Ceci-étant, il est préférable que le receveur soit le plus dévêtu possible, et ce pour différentes raisons:

  • La nudité aide à se mettre dans un état de réceptivité et se laisser-aller en toute simplicité, pour autant évidemment que cette tenue soit délibérée, que l'on se sente en confiance et en sécurité.
  • Le massage tantrique étant un rite dévotionnel visant la reconnaissance de votre être, et donc aussi de votre corps qui est son véhicule, devoir le cacher serait quelque peu contradictoire.
  • Dans un massage global, on veille à ce que chaque partie du corps soit connectée avec les autres, ce qui se fait par l'intermédiaire de passes de lissage continu difficile à réaliser lorsqu'il y a des vêtements dans le chemin.
  • La sensation d'une main posée à même la peau n'aura pas le même effet qu'à travers un vêtement, d'autant plus lorsque les passes se font effleurements. 
  • Les vêtements peuvent gêner la respiration et la circulation sanguine.
  • L'huile tâche les vêtements.

Par contre, préconiser la nudité parce que le circulation énergétique serait empêchée par les vêtements est un mythe. Si le praticien a réellement développé sa maîtrise psychique et énergétique, la présence de tout tissu sur le corps du massé ne présentera aucun souci majeur de ce point de vue.

Du côté du praticien

Si la nudité du receveur est quasi toujours appliquée, voire recommandée, celle du praticien est un sujet plus délicat. En effet, n'étant pas une tenue à laquelle nous sommes habitués dans nos sociétés modernes et "civilisées", elle crée par conséquent, sinon le malaise, souvent la confusion.

En dehors des personnes pratiquant le naturisme depuis assez longtemps pour ne plus s'émouvoir devant le corps nu d'un(e) inconnu(e), nudité rime, pour le commun des mortels, avec intimité érotique. Alors, imaginez si cet(te) inconnu(e) vous touche tout le corps, y compris les parties intimes, et qu'en prime cela se fait dans le cadre d'un massage que l'on prend souvent pour ce qu'il n'est pas!

Outre ceci, la relation thérapeute/patient impose des précautions supplémentaires, entre autres en raison du risque de transfert se produisant quasi systématiquement. C'est pour cela que j'ai choisi de pratiquer le massage tantrique habillée, plus exactement dans une tenue sportive minimaliste (short et débardeur) car:

  • Le lieu de massage devant être bien chauffé (car le receveur subira une déperdition de chaleur de part sa position couchée et son immobilité), la séance risque donc de devenir rapidement étouffante pour le praticien, au propre comme au figuré.
  • Il sera beaucoup plus agréable pour le receveur d'être en contact avec la peau du praticien qu'avec le tissu de ses vêtements, sachant que le massage tantrique se donne généralement sur futon.
  • Les vêtements peuvent gêner les mouvements. 
  • Encore une fois, l'huile tâche les vêtements.

Alors, faut-il masser nu ou habillé? 

Je vous répondrai, ça dépend.

Si le massage se fait entre intimes, que tout est clair entre eux et que l'un comme l'autre se sentent à l'aise dans le plus simple appareil, pourquoi ne pas opter pour la nudité. Sachant qu'un bon massage n'est pas une question de tenue vestimentaire ou d'absence de celle-ci.

Si le massage se fait au sein du couple, la nudité ne devrait pas poser de problème. Il est toutefois bon de se souvenir que le massage tantrique n'est pas un préliminaire aux ébats amoureux, et qu'en faire une pratique de slow-sex vous privera de fait des bienfaits et de l'intérêt du massage tantrique.

Si le massage est un soin professionnel, c'est-à-dire effectué par un praticien/thérapeute sur un client/patient, je recommande au premier de garder un minimum de vêtements, à comprendre une tenue neutre (et non pas des dessous affriolants...). Ceci évitera les confusions malaisantes, le risque de transfert déjà évoqué ainsi que tout quiproquo malheureux, et surtout permettra au massé de pouvoir vraiment lâcher-prise, ou du moins se relaxer en profondeur.

A vous maintenant  de faire votre choix, réfléchi et délibéré.

Texte sous copyright - tous droits réservés - 21/05/17 (publication) - 2018 (édition) - Kama Tantra Yoga


Découvrez le Tantra Yoga, à la fois art sacré ancestral et enseignement initiatique voué à l'éveil de votre puissance personnelle :