jeudi 7 mars 2019

Tantra et Kama-Sutra




La formule sanskrite la plus connue où l'on retrouve le terme Kama est sans contexte le Kama Sutra. Par conséquent, beaucoup font l'amalgame entre Kama et sexe, dans la mesure où l'ouvrage concerné est pris pour un manuel de positions sexuelles. Grossière erreur, encore...

Le Kama Sutra


Kama signifie "désir" en sanskrit, sachant que cette notion dépasse dans la culture indienne celle du simple érotisme. Ceci-étant, dans le cadre du Kama Sutra (littéralement "aphorisme(s) du désir"), on entendra volontiers ce désir comme vecteur de plaisir répondant à une recherche ou à un besoin de satisfaction charnelle, voire affective.

Ainsi, le Kama Sutra n'est PAS un texte tantrique, ni d'éveil spirituel. Il s'agit d'un "traité" décrivant les mœurs de la société indienne de l'époque, et qui avait pour but de fournir les moyens de devenir un amant ou une amante affinée. Certes, une partie (et seulement une partie) parle des positions sexuelles, mais il prodiguait surtout des conseils de séduction pour une vie amoureuse et de couple épanouie.

Pour rappel, l'usage des pratiques sexuelles dans le Tantra Yoga n'a pas pour objectif de satisfaire nos élans amoureux et assouvir nos pulsions.

La notion du désir


Le terme " désir" est un déverbal issu de "désirer", qui vient du latin desiderare, signifiant littéralement "regretter l'absence". Ce dernier dérive lui-même de sidus ou sideris, "constellation, étoile" : dans la langue des augures et des marins, constater l’absence d’un astre signifiait déception, regret, au contraire de considerare, constater sa présence et par extension "considérer, examiner attentivement" (Wikipedia).

Plus simplement, désirer signifie "aspirer à, souhaiter quelque chose" (CNRTL) ou "souhaiter, avoir envie pour soi ou pour autrui la possession, la réalisation, la jouissance de quelque chose" (Larousse).

Donc, le désir est l'acte de souhaiter, de réaliser, de posséder quelque chose. Et de quoi s'agit-il dans le cadre du Tantra Yoga ? Et bien de la maîtrise de son psychisme, de l'éveil de sa puissance personnelle et de sa conscience, source de liberté et de jouissance absolue!

Pour résumer, ici le désir (kama) se fait synonyme de "motivation". Mais pas n'importe quelle motivation, non, une motivation ardente, avide, passionnée, nous permettant de repousser toujours plus loin nos limites. Ce qui ne pourra que susciter en notre for intérieur un plaisir transcendant  et jouissif (du verbe jouir : tirer de la joie de ce que l'on possède, donc maîtrise), bien plus intense que son petit frère charnel.

Le désir "kama" n'appartient donc pas au seul Kama Sutra. Dans le contexte tantrique et yogique, il est cette motivation paroxysmique, un levier d'une puissance inouïe à laquelle rien, je dis bien RIEN, ne résiste. Et cette ardeur convoitante est indispensable à notre évolution. Car sans motivation, point de volonté, point de liberté...

Texte sous copyright - tous droits réservés - 14/02/17 (publication) - 2019 (édition) - Kama Tantra Yoga

Découvrez le Tantra Yoga, à la fois art sacré ancestral et enseignement initiatique voué à l'éveil de votre puissance personnelle :


www.kamatantrayoga.com